L'assemblée générale 2015

       

 


Une AGA sous le signe de la citoyenneté

Des valeurs et des pratiques citoyennes pour changer le monde

Le thème de l’AGA 2015 était De la folie à l’Alternative… Ailleurs et Autrement vers des pratiques citoyennes. L’occasion fut belle pour jeter un regard sur certains des enjeux qui confrontent les ressources alternatives en santé mentale et leurs membres. Dans le contexte sociopolitique actuel, comment les membres du RRASMQ et les personnes qui y militent réussissent-ils à relever les défis de l’innovation et de la critique sociale et politique, de l’empowerment comme processus d’inclusion, d’ouverture et d’accueil à de nouvelles réalités sociales ? Comment participent- ils à élargir le champ de la citoyenneté dans une perspective de transformation sociale ? L’après-midi du jeudi 11 juin fut donc entièrement consacré à échanger sur ces questions.

Pour réinventer l’intégration sociale

Dans un premier temps, les participantes et les participants ont visionné un documentaire réalisé à partir d’une recherche menée par Marie-Laurence Poirel, chercheure et enseignante en travail social, portant sur les processus d’intégration à l’emploi des personnes vivant avec un problème de santé mentale. Intitulé Regarder l’arc-en-ciel, ce vidéo « donne la parole à trois personnes ayant vécu des problèmes de santé mentale. Elles parlent de leur parcours, de leurs rêves, de leur manière de prendre part à la communauté et d’habiter le monde commun. Au fil du documentaire, différents intervenants du secteur de la santé mentale partagent leur vision d’une société suffisamment bonne et inclusive pour les personnes qui vivent un problème de santé mentale, tout en dénonçant les contradictions auxquelles elles doivent faire face. » Cette présentation a soulevé beaucoup d’intérêt et de commentaires sur les difficultés d’intégration sociale pour les personnes impliquées dans les ressources alternatives en santé mentale.

Pour lutter contre l’austérité

Dans un deuxième temps, les participantes et les participants à l’AGA ont été invités à échanger sur les impacts des politiques d’austérité sur leur vie, sur celle de leur communauté ainsi que des actions possibles pour exprimer leur indignation et leurs revendications en faveur d’une plus grande justice sociale. Deux clips vidéo réalisés par Fanny Arbour durant son stage au Regroupement ont mis la table pour cette discussion. Au total, cinq clips vidéo ont été produits au cours de la dernière année sur la thématique de l’austérité. Ils sont disponibles sur Youtube et ils le seront prochainement sur le site du RRASMQ.

Les échanges ont illustré que les mesures d’austérité mises en vigueur par le gouvernement appauvrissent les citoyennes et les citoyens en plus de déstructurer bon nombre de collectivités, particulièrement les communautés en région. L’austérité a aussi des conséquences sur la santé mentale des personnes; l’accroissement du stress, le sentiment d’incapacité et d’isolement face aux décisions qui affectent les citoyennes et les citoyens ont des répercussions sur le niveau de détresse émotionnelle et psychique. Cependant, la résistance citoyenne est possible comme l’a démontré la campagne initiée par le collectif TannéEs d’être pauvres. Lancée lors de l’AGA 2014 par des membres de L’Ensoleillée, cette campagne revendique une amélioration du revenu des personnes déclarées inaptes au travail. Une pétition en ce sens a recueilli plusieurs milliers d’appuis et a été déposée à l’Assemblée nationale. Linda Gendreau a expliqué le cheminement du collectif ainsi que les perspectives visant à élargir la lutte. En effet, le collectif songe à mener des actions solidaires plus grandes et plus visibles au cours de la prochaine année.

Pour conclure sur cette thématique, le RRASMQ a rendu public le dernier numéro de sa revue L’autre Espace. Sous le thème de L’austérité au cœur de notre santé mentale, celle-ci renferme plusieurs témoignages et analyses sur les conséquences des politiques gouvernementales actuelles. La revue est disponible en format PDF sur le site du RRASMQ.

La transformation sociale au cœur de l’Alternative

Cet après-midi de réflexion et d’échange a rappelé que l’action et les pratiques des ressources alternatives en santé mentale s’inscrivent dans une perspective plus large de transformation sociale; elles visent à l’émancipation des personnes et des communautés, à la construction d’une société plus inclusive, plus juste, plus égalitaire, libérée de toutes les formes de discrimination et de domination. Le thème de l’AGA 2015 aura permis aux membres du RRASMQ de renouer avec l’importance des pratiques de sensibilisation et de conscientisation fondées sur l’éducation populaire autonome.

« Autrement », ce n’est pas uniquement des pratiques en rupture avec la psychiatrie institutionnelle et la médicalisation, ça veut dire aussi : Intégrer les valeurs liées à l’éducation populaire autonome telles que le respect de la différence, la justice, la solidarité, l’autonomie, la dignité humaine, l’égalité et la liberté et avoir confiance dans l’être humain, dans sa capacité d’apprendre, de réfléchir, de trouver des solutions, de partager le pouvoir, de décider et d’agir collectivement.

accueil Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec
Plan du site