À l’occasion de la première Journée internationale sur le sevrage des médicaments psychotropes (https://www.worldtaperingday.org/), le comité Nous et la médication du Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ) organise une projection virtuelle du documentaire Avec notre expertise qui sera suivie d’une discussion avec le public.

En 2019, des citoyens et citoyennes ayant réalisé une démarche de diminution ou de sevrage, soutenu.es par le RRASMQ, mettent en place un site web de partage de témoignages et d’informations sur la médication, le sevrage et les alternatives (www.nous-medication.com). Les témoignages recueillis sont rassemblés dans un documentaire qui se veut un véritable outil d’éducation et de réflexion. L’activité s’adresse tant aux personnes qui consomment une médication psychotrope que les intervenants en santé mentale, les professionnel.les de la santé, les proches et le public soucieux de la qualité de vie et l’élargissement du pouvoir d’être et d’agir des personnes.

Gratuit - Pour recevoir le lien zoom de l’évènement
Vous avez une vision globale de la santé mentale et êtes familié.ère avec le milieu ? Aider des organismes à développer des pratiques alternatives vous emballe ? Vous naviguez aisément entre les savoirs d’expérience et les connaissances théoriques ? Vous aimez le travail d’équipe et avez à cœur les processus démocratiques ? Vous êtes agile en animation et aimez communiquer ? Partagez-nous votre intérêt pour ce poste!
Détails de l'offre d'emploi
Faites-nous parvenir votre curriculum-vitae ainsi qu’une lettre de motivation au plus tard le 5 décembre 2022 - 17h00 au comité de sélection RRASMQ à mathilde@rrasmq.com.
Merci de votre intérêt pour le RRASMQ!
Pour écouter la séance du comité
En anglais
En français (Section Réunions - Réunion 35)
Quoi voir - Septembre 2022
Pour la rentrée, pas de devoir, mais plein de découvertes à faire, à lire, à regarder ou à écouter! Dans ce Quoi voir, on vous parle d'approche non-diagnostic, du sens du mot soin et du pouvoir. Il y est aussi question des droits et de vision critique en santé mentale. Bonnes découvertes ailleurs ou autrement!
Les mots de l'Alternative
Dans cet épisode, on vous transporte dans le temps, au moment de l’assemblée générale annuelle du RRASMQ. C’était un moment magique de vie associative, où les membres des ressources se sont retrouvés en personne, dans un paysage enchanteur sous un soleil fabuleux. C’était tellement magique, qu’une certaine animatrice a même eu l’impression d’apercevoir la mer... À cette occasion, on a eu envie de réfléchir avec nos invité.es aux sens des mots dans l’Alternative. On s’est demandé quels sont les mots qui nous représentent le mieux, quels sont ceux qu’on aime le moins, mais surtout pourquoi le sens des mots est si important. On vous offre ici les précieuses réflexions d’Éric, Martine, Benjamin, Carole, Christine et Nathalie.
Vous avez une vision globale de la santé mentale et êtes familié.ère avec le milieu ? Aider des organismes à développer des pratiques alternatives vous emballe ? Vous naviguez aisément entre les savoirs d’expérience et les connaissances théoriques ? Vous aimez le travail d’équipe et avez à cœur les processus démocratiques ? Vous êtes agile en animation et aimez communiquer ? Partagez-nous votre intérêt pour ce poste!
Détails de l'offre d'emploi
Faites-nous parvenir votre curriculum-vitae ainsi qu’une lettre de motivation au plus tard le 12 octobre 2022 - 17h00 au comité de sélection RRASMQ à mathilde@rrasmq.com.
Merci de votre intérêt pour le RRASMQ!
Le 7 septembre 2022 a eu lieu le débat électoral réunissant 4 partis politiques (Coalition avenir Québec, Québec solidaire, Parti québécois, Parti libéral du Québec).
Nous avons pu y vivre de beaux moments de retrouvailles et d'échanges autour des questions d'autonomie, des pratiques alternatives et de la suite de notre mouvement! Merci à tous ceux et celles qui y sont venus!
Pour découvrir l'album photo, c'est par ici!
Le rapport annuel 2021-2022
Le Journal Ailleurs et Autrement - Édition 2022
Des citoyen.ne.s, soutenus par le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ), ont dévoilé aujourd’hui la plateforme virtuelle www.nous-medication.com, une plateforme par et pour les personnes expérimentant une diminution ou un sevrage de la médication psychotrope.
Accès au communiqué de presse
Publié dana La Presse : Il faut qu’on parle de médication

Le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ), en collaboration avec le comité Vécu GAM, a tenu l’événement de lancement du site internet www.nous-medication.com, une plateforme par et pour les personnes qui prennent de la médication en santé mentale.

Conférence, mercredi 13 avril 2022, de 10h00 à 11h30

Par Charlotte Astier, de l’Association des acupuncteurs du Québec (AAQ), Mathilde Lauzier, du Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ), Normand Gravel, Pierre-Luc St-Hilaire et Marie Beyrouti de Prise 2 et Serge Falardeau du Centre de soir Denise Massé, autres intervenant.es à confirmer.

Le protocole d’acupuncture auriculaire NADA est une approche thérapeutique de groupe intégrée dans plus de 3000 programmes de santé mentale et de gestion des dépendances à travers le monde. À la fois simple, efficace, sécuritaire et peu onéreux, il a démontré son efficacité clinique dans le traitement du stress post-traumatique, la gestion de l'anxiété, du stress, de la dépression, les troubles du sommeil en plus du traitement des dépendances. À l’automne 2021, le RRASMQ et l’AAQ ont obtenu l’aval de l’Ordre des acupuncteurs du Québec pour expérimenter cette approche au sein de ressources alternatives en santé mentale. Cette conférence permettra de présenter le protocole NADA, de rendre compte de l’impact du protocole NADA sur la qualité de vie des participant.es et des espoirs que cette approche suscite en lien avec le travail des ressources alternatives.


Que de mythes, que de chimères à propos du rôle central des hormones sur la santé mentale et physique des femmes! Comment s'y retrouver ? Le RQASF propose une conférence permettant de faire la part entre l'influence des hormones et des autres aspects qui peuvent affecter la santé mentale des femmes. Et si les hormones avaient le dos large ?
Quoi voir - Mars 2022
Dans ce Quoi voir, on réfléchit à tous ces mots un peu compliqués qui finissent en "tion" (la psychiatrisation, l'hospitalisation, les discriminations et la stigmatisation), aux luttes passées et à venir, et on découvre d'autres approches pour prendre soin.
Travailler dans une ressource alternative
Avec cet épisode, on débute une nouvelle série, sur le sens des mots dans l’Alternative. Dans ce premier volet, on reçoit Nadia, Léa et Éric, qui viennent partager leurs expériences et leurs réflexions sur ce que veut dire « travailler dans une ressource alternative ». On pensait au départ parler de «l’intervention», mais comme vous l’entendrez, derrière ce mot, il s’agit de tout autre chose que ce qu'on conçoit normalement dans le mot intervention...

La conférence L'Alternative fois deux permet découvrir la pratique de la Gestion autonome des médicaments de l'âme (GAM) dans le cadre d'un groupe d’entraide dans une ressource alternative à Montréal. Cette présentation se base sur un chapitre de livre récemment publié où sont abordées des pratiques alternatives et une vision critique de la médication.
Enregistrement et document de présentation
Le Plan d’action interministériel en santé mentale (PAISM)
• S’unir pour un mieux-être collectif •
Le Plan d’action interministériel en santé mentale 2022-2026 (PAISM) que vient de lancer le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, est accueilli de façon mitigée par les regroupements nationaux d’organismes communautaires en santé mentale.
Accès au communiqué de presse
Le Plan d’action interministériel en santé mentale (PAISM)
• S’unir pour un mieux-être collectif •
(...) Si certaines mesures reconnaissent l’importance et l’expertise du milieu communautaire en santé mentale, le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale constate que ce Plan manque l’occasion de s’ancrer dans une approche communautaire axée sur la réalisation des droits humains, comme le recommande l’OMS dans ses dernières Orientations ainsi que le Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à la santé.
Accès au communiqué de presse

« Une Révolution tranquille au chapitre de la psychiatrie ». C’est ainsi que les artisans de la première politique de désinstitutionnalisation psychiatrique québécoise décrivirent, dès 1964, leur œuvre alors en cours de réalisation. Il faut dire que leurs intentions étaient pour le moins ambitieuses : ils souhaitaient mettre fin à un système de santé mentale entièrement construit, depuis près d’un siècle, autour de l’asile et des congrégations religieuses qui l’administraient pour le réorganiser autour de la communauté et des psychiatres.
(...) C’est sur ce mythe de la désinstitutionnalisation psychiatrique, soutenu et poursuivi au Québec que cette conférence se penchera, afin d’interroger les modèles historiques caricaturaux autour desquels s’est construite une certaine conception de la prise en charge de la santé mentale ; conception dont il faut aujourd’hui se déprendre si l’on souhaite réellement améliorer le sort et l’accompagnement de celles et ceux, plus nombreux chaque jour, qui vivent (avec) des troubles de santé mentale.

Vidéo de la conférence et diaporama
Quoi voir - Janvier 2022
Pour janvier, on vous offre un Quoi voir sous le thème du médicament, que l'on veut comme une section ressources du dernier numéro de la revue de L'autre Espace (Vol. 12-1) sur le même thème. On y trouve des recherches sur le sevrage, des guides d'accompa-gnement, et plein de découvertes pour réfléchir notre rapport aux molécules. Exceptionnelle-ment, vous trouverez beaucoup de document en anglais, ça montre tout le travail qui reste à faire en français, et le Regroupement entend bien être un acteur clé! Ce n'est pas exhaustif, cette boite à outils sur le sevrage sera mise à jour dans les prochains mois en fonction de nos découvertes.
L'autre Espace Vol. 12-1

Un Balado : Coups de cœur des derniers Quoi voir
Dans cet épisode, on vous partage nos coups de cœur des derniers Quoi voir, où il est question de vision critique, de stigmatisation, de la force des liens et le plus important, de douceur plus que nécessaire.
Quoi voir - Décembre 2021
Joyeux Noël et bonne année! Un Quoi voir pour s'inspirer, pour se donner des idées, et pour voir ce qui se fait ailleurs et ici. On y parle de rétablissement, de douceur, de la force des liens, avec en toile de fond des pratiques qui essaient de faire autrement, ou le plus autrement possible.

Un Balado en mode festif - Épisode de Noël
Cette semaine, en mode festif, on vous partage des souhaits de la part de membres du CA et de l'équipe du Regroupement... qui se demandent : qu'est-ce qu'on souhaite pour notre mouvement?
L'autre Espace

Les enjeux de la médication et du sevrage

Plusieurs des récits présentés dans ce numéro exposent quelque chose qu’on pourrait nommer la « face sombre » des médicaments psychiatriques et des pratiques médicales qui les entourent. (...) En exposant différents vécus et rapports à la médication psychotrope, le RRASMQ souhaite nous faire réfléchir aux enjeux entourant la médication, nous interpeller, comme citoyen·ne·s et comme organisations, en vue de contribuer à l’exercice d’une vision critique.

Quoi voir - Novembre 2021
Un Quoi voir qui questionne le sens des mots, les sources de la stigmatisation, le regard qui est porté sur la santé mentale ou ses états et qui rappelle (à ceux qui en ont besoin) l'importance de lutter contre les inégalités sociales de santé. Un coup de coeur pour le document de la Commission de la santé mentale du Canada, qui permet de mieux comprendre pourquoi le système de soins blesse parfois plus qu'il ne soigne.

Balado : Les groupes d'entendeurs de voix dans L'Alternative
Cette semaine, on vous amène à Rimouski, Joliette et Sainte-Thérèse, pour écouter nos invité.es nous parler des groupes d’entendeurs de voix dans l’Alternative. Avec Alexandre Duguay et Ann Renée Deschênes de Santé Mentale Québec — Bas-Saint-Laurent, à Rimouski et Élizabeth Fafard, de La Bonne Étoile pour la première partie et avec Renée Charron et Isabelle Beauséjour de La Licorne, à Sainte-Thérèse, en deuxième partie.
Quoi voir - Octobre 2021
Un Quoi voir les deux pieds dans la recherche, celle qui se questionne sur l'effet de nos conditions de vie sur la santé mentale, qui réfléchit au sens des mots et à leur mesure, celle qui fait de la musique, et qui nous confirme que la crise du logement existe bel et bien!.

Balado : Des lieux et des liens...
Ce mois-ci, on vous propose un album souvenir audio de la journée de l’Alternative, sur le thème des lieux et liens qui font du bien.

À cause du diagnostic… on ne me croit pas, on ne m’écoute pas!
On veut que ça change!

Signez la déclaration d’appui ici
Quoi voir - Septembre 2021
Un Quoi voir aux allures de rentrée, avec plein de lectures, on se croirait presque de retour à l’école. Heureusement que dans l’Alternative il n’y a ni devoir ni examen.

Épisode 5 : Les coups de cœur du Quoi voir
Ce balado présente l’outil du Quoi voir, par le biais des coups de cœur d’Annie Pavois et Dominic Dubois.
Quoi voir - Août 2021
Un Quoi voir qui a des allures de vacances ou de voyages, malgré des sujets parfois difficiles.

Ce qui nous fait du mal, pour le bien...
Pour ce nouvel épisode du balado L'Alternative dans les oreilles, Caroline Desrochers nous propose une mise en lecture de son essai-témoignage partagé sur le site J'ai une histoire. Bonne écoute!
Rapport annuel 2020-2021
Activité de partage : Des liens et des lieux qui font du bien!
Chanson « Tel qu'on est »
Plan d'action 2021-2023*

*Le Regroupement s’est doté d’un Plan d’action sur deux ans afin de faire le pont entre la planification stratégique 2016-2021 et la suivante. Ce Plan nous permettra de concentrer nos forces sur les grands objectifs prioritaires de notre regroupement, à l’aube des célébrations entourant le 40e anniversaire du RRASMQ.

En contexte de politiques sociales néolibérales, la santé mentale est souvent considérée comme une problématique individuelle ou un facteur de risque pouvant mener à différentes problématiques sociales. Ainsi, l’influence des inégalités sociales est généralement évacuée des analyses et des pratiques auprès des femmes présentant des enjeux de santé mentale. Or, l’intervention féministe est née d’une critique de l’approche biomédicale considérant les réactions des femmes face aux violences vécues comme des symptômes révélant des problèmes de santé mentale. Des décennies plus tard, ce modèle perdure et constitue le discours dominant dans le domaine de la santé mentale. Cette présentation permettra donc de se familiariser avec quelques concepts de l'intervention féministe intersectionnelle ainsi que de prendre connaissance d’un outil mettant en lumière le lien entre les systèmes d’oppression, les violences faites aux femmes et les enjeux de santé mentale vécus par celles-ci.

Présentation (pdf) et vidéo de la conférence
Diaporama de la présentation (pptx)

PRÉSENTATICES :
* Mylène Bigaouette, Coordonnatrice liaison et formation, Fédération des maisons d'hébergement pour femmes.
* Céline Cyr, Développeuse de pratiques alternatives à Prise II et dans le mouvement des femmes, dont la GAM à l'internationale.
* Catherine Flynn, Professeure à l’Unité d’enseignement en travail social, Département des sciences humaines et sociales.

Une synthèse d'articles et de pratiques pertinentes.
QUOI VOIR, ailleurs ou autement

Un balado (podcast, en anglais), un peu comme une émission de radio diffusée sur le web qui permet de découvrir des contenus avec vos oreilles.
BALADOS - L'Alternative dans les oreilles

Cet accroissement du recours au médicament pour alléger le mal-être a de quoi inquiéter : la prise d’antidépresseurs, si elle peut faciliter le quotidien de certaines personnes, est un geste qui, pour beaucoup, peut être difficile à renverser.

En cette seconde année de pandémie qui débute au Québec, ces organisations vous proposent une conférence-causerie avec la docteure Cécile Rousseau, professeure en psychiatrie à l'Université McGill. Fine observatrice de la société québécoise, elle partagera avec nous ses observations et réflexions entourant l'expérience de la pandémie et touchant les enjeux de détresse, d'équité et de stress. Une belle occasion de faire le point sur l'année que nous venons de traverser ensemble, et de se préparer à la suite.

Accès à l’enregistrement de la conférence

À la demande générale, Katharine Larose-Hébert va poursuivre, pour une deuxième rencontre, une incursion dans une recherche qu'elle a mené auprès de près d'une centaine de personnes psychiatrisées, et la manière dont cette expérience modifie le rapport des personnes à leur propre identité.

Katharine Larose-Hébert est professeure régulière au sein du programme de psychologie et de santé mentale de la TÉLUQ depuis janvier 2021. Ses recherches portent principalement sur l'expérience des personnes psychiatrisées et de leurs proches, ainsi que sur l'offre de services qui leur est destinée.

Malgré son apparence démocratique, la participation proposée aux acteurs du réseau de la santé et des services sociaux, notamment aux personnes qui vivent un problème de santé mentale, est trop brève pour être réellement efficace.

Cette conférence portera sur les résultats d'une recherche doctorale ayant pris pour objet l'expérience de personnes utilisant des services de santé mentale au Québec. L'analyse des résultats a mis en lumière une série d'expériences fréquemment vécues au sein du réseau de services de santé mentale ayant une influence sur l'identité des personnes qui y gravitent. Ces expériences, que nous avons nommé « moments modulateurs », participent aux difficultés d'insertion/inclusion sociale de cette population. Cumulés, ces derniers engendrent une transformation identitaire profonde visant non pas le rétablissement des personnes psychiatrisées, mais plutôt de les faire correspondre aux besoins des structures et de l'offre de services telle qu'actuellement déployée. Dans ce contexte, les personnes psychiatrisées se heurtent inévitablement aux discours biomédicaux dominants qui agissent à les « neutraliser » afin de réduire les risques supposés qu'elles représentent, maintenant une perspective individualisante et réductrice de leur souffrance.

Katharine Larose-Hébert est professeure régulière au sein du programme de psychologie et de santé mentale de la TÉLUQ depuis janvier 2021. Ses recherches portent principalement sur l'expérience des personnes psychiatrisées et de leurs proches, ainsi que sur l'offre de services qui leur est destinée.

Voir l'enregistrement de la conférence, partie 1.

Apparue en Finlande dans les années 90, Open Dialogue est une approche et un système de soins continus, humanistes, sociaux et communautaires. Plus que jamais, ses résultats inspirent les pratiques partout dans le monde. On y voit une alternative au modèle biomédical et au fonctionnement de nos structures en silo. Cette conférence vous invite à découvrir les fondements et les principes de cette approche et comment les appliquer dans différents contextes professionnels et personnels.

Carlos Léon est docteur en psychologie, psychothérapeute, superviseur et formateur d’Open Dialogue en collaboration avec l’équipe de Finlande. Il a trente ans de pratique avec des personnes concernées dans le cadre de psychologie social et de psychiatrie communautaire en Suisse. Il est aussi président du Grepsy – Groupement genevois d’échange et de réflexion en santé psychique.

Voir l'enregistrement de la conférence et la présentation (en PDF)

La pandémie fait mal à notre santé mentale… mais la détresse psychologique élevée, ce n’est pas nouveau ! En février 2020, il y avait déjà plusieurs signaux qui viraient au rouge !

(...) un tout nouveau Plan d’action en santé mentale est en préparation au ministère de la Santé et des services sociaux, et il nous semble important de défendre certaines idées que nous avons trop peu entendues dans la bouche du ministre responsable du dossier.

Visiter la page de la campagne

Les revendications présentées (au MSSS) dans ce document se fondent sur les droits (fondamentaux, politiques, culturels, sociaux) et sur les témoignages et exigences de changement partagées par les personnes évoluant dans les ressources alternatives. (Page 3)

Pour une approche globale de la santé mentale

L’âgisme est bien présent dans le réseau québécois de la santé mentale. Les personnes vieillissantes y sont perçues comme non prioritaires. Leurs plaintes, malaises et symptômes physiques ou émotionnels sont souvent considérés comme normaux en raison de leur âge. Des membres d’Action Autonomie, le collectif pour la défense des droits en santé mentale, en collaboration avec des chercheur.es de la TELUQ se sont penché.es sur cette question. Ils et elles vous invitent à partager leurs réflexions :

  • Les baby-boomers, une génération plus complexe que sa «mauvaise» réputation;
  • La santé mentale : L’éléphant dans la pièce;
  • Âgisme et sanisme : le cumul des oppressions;
  • Vieillissement, santé mentale et respect des droits.
Conférenciers.ières :
Linda Little, Monique Normandeau, Jean-François Plouffe, Francine Raymond, Francine Santerre
(Membres du comité sur le vieillissement et la santé mentale d’Action Autonomie).

Il est connu que des liens existent entre l’adversité vécue durant l’enfance (abus, négligence, exposition à la violence) et le développement de problèmes de santé physique chroniques (diabète de type 2, hypertension artérielle). Or, dans le traitement de ces derniers, l’adoption de saines habitudes de vie prend beaucoup d’importance. Cette conférence abordera la question du changement des habitudes de vie dans une perspective alternative, centrée sur la personne et sensible aux défis et aux besoins des personnes qui ont vécu de l’adversité durant l’enfance. Des pistes de compréhension et de solution seront également proposées pour aider les personnes concernées, notamment, celle de l’approche de l’alimentation intuitive.

Anne Gendreau, psychologue clinicienne et Priscillia Ross diététiste-nutritionniste travaillent au Centre d’expertise en maladies chroniques (CEMC) du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

Le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ) s’est vu récemment invité à participer aux consultations portant sur ce que le ministre Lionel Carmant a nommé l’ensemble du continuum de services en santé mentale, la promotion de la santé mentale et les mesures de soutien dans la communauté, en vue du prochain plan d’action interministériel en santé mentale.

Lettre ouverte - La Presse
Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec
Plan du site